Accueil
>> Événements >> Événements vécus en lien avec d'autres ... >> Année jubilaire de la Miséricorde >> Des textes

 

 

Année jubilaire de la Miséricorde

Des prières

 

Au-delà de nos ombres

 

Acte de consécration de Soeur Faustine

Très Miséricordieux Jésus, Ta bonté est infinie et les trésors de ta grâce sont innombrables. J'ai une confiance sans bornes en ta miséricorde qui est par-dessus toutes tes œuvres. Je me donne à Toi entièrement et sans restrictions pour pouvoir vivre ainsi et tendre à la perfection chrétienne. Je désire propager ta miséricorde en accomplissant des œuvres de miséricorde, quant à l'âme et quant au corps, et surtout m'efforcer de convertir des pécheurs, porter la consolation aux nécessiteux, à des malades et à des affligés. Protège-moi donc, mon Jésus, comme ta propriété et ta gloire. Bien que je tremble de peur parfois en voyant ma misère, j'ai une confiance infaillible en ta miséricorde. Que tous les gens connaissent ta miséricorde, tant qu'il en est temps ; qu'ils aient confiance en elle et qu'ils la louent pour l'éternité.
Amen.

Prière de soeur Faustine

« Ô Seigneur, je désire me transformer tout entière en Ta miséricorde et être ainsi un vivant reflet de Toi, que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde, passe par mon âme et mon cœur sur le prochain.

Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne jamais ni ne juge d'après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l'âme de mon prochain et que je lui vienne en aide.

Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes.

Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j'aie pour chacun un mot de consolation et de pardon.

Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et, remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes.

Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient misér icordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. (...)

Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que je ressente toutes les souffrances de mon prochain. Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur »

 

Prière de Sion

Psaume de Supplication
d'après le Père Albert-Marie BESNARD,OP.

Du fond de l'abime
(le mien et celui de tous les hommes mes frères)
je crie vers toi, Seigneur, Père !

Misère je suis, Miséricorde est ton nom :
dans l'attente de toi, ma douleur et ma joie,
aide-moi à reconnaitre tes passages
ouvre en moi une capacité d'écoute :

Miséricorde est ton nom !

Tout mon désir est devant toi,
pour toi mon soupir n'est point caché,
guéris mon regard, ouvre mes oreilles,
rends la parole à mes lèvres muettes :

Miséricorde est ton nom !

Je sens toute ma pauvreté, tu connais ma misère
et pourtant tu m'appelles.
Ta fidélité est ma source,
en elle est ma force et ma joie

Miséricorde est ton nom !

Conduis-moi sur le chemin de l'abandon
et moi, sans relâche espérant,
Jésus, je sais que je peux compter sur toi.
Viens me prendre par la main pour me guider vers toi.

Notre Père, que ton règne vienne :

Miséricorde est ton nom !

Prière de Saint Anselme de Cantorbéry
(1033-1109)

Dieu d'amour, dont la compassion est incessante, nous t'apportons les souffrances de ce monde, les besoins des sans-abri, les larmes des prisonniers, les souffrances des malades et des blessés, la tristesse des endeuillés, la vulnérabilité des personnes âgées et faibles.

Selon leurs besoins, et selon ta grande miséricorde,
Fortifie-les et soulage-les,
En Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Prière de Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix
(Édith Stein - 1891-1942)

Mon Dieu, bénis l'esprit brisé des souffrants,
la lourde solitude des hommes, l'être qui ne connaît nul repos,
la souffrance qu'on ne confie jamais à personne.

Bénis la misère des hommes qui  meurent en cette heure.
Donne-leur, mon Dieu, une bonne fin.

Bénis les cœurs, Seigneur, les cœurs amers.

Avant tout donne aux malades le soulagement,
enseigne l'oubli à ceux que tu as privés de leur bien le plus cher.
Ne laisse personne dans la détresse.

Bénis ceux qui sont dans la joie, Seigneur, protège-les.

Moi, tu ne m'as jamais, à ce jour, délivrée de la tristesse.
Elle me pèse parfois beaucoup.
Néanmoins tu me donnes ta force et je peux ainsi la porter.

Prière de l'Abbé Hilaire Léonard-Étienne (1924-1984)

Aujourd'hui, Seigneur, je ne prie pas pour moi mais pour celui qui, plus que moi, est éprouvé. Dans ta bonté, viens à son aide ; Que ta lumière pénètre sa demeure pour y réveiller l'espérance ; Que ta présence le relève afin qu'il porte avec courage cette croix que toi-même as portée.
Seigneur, je te prie pour mon ami qui souffre. Si tu ne peux suspendre son malheur, que ta force au moins soit avec lui.
Enseigne-lui que tout est rédemption et que même l'épreuve est une voie royale qui mène à ta lumière et à ta paix sereine.
Mais, n'as-tu pas relevé le paralytique, donné la vue à l'aveugle et la santé au lépreux en échange d'un peu de foi ?…
Aussi, je joins ma foi à la foi de mon frère pour que tu soulèves à nouveau les montagnes et que ta gloire se manifeste dans sa chair et son cœur. Écoute donc, Seigneur, cette humble prière et exauce-la quand tu le veux et comme tu le veux car toi seul connais le véritable bien.

Prière de Saint Padre Pio (1887-1968)

Reste avec moi, Seigneur ! Car il est nécessaire de t'avoir présent pour ne pas t'oublier.
Reste avec moi Seigneur ! Parce que je suis faible et j'ai besoin de ta Force pour ne pas tomber si souvent.
Reste avec moi, Seigneur ! Car tu es toute ma vie, et sans toi je suis sans ferveur.
Reste avec moi, Seigneur ! Parce que tu es ma lumière, et sans toi je suis dans les ténèbres.
Reste avec moi, Seigneur ! Pour que j'entende ta voix et que je te suive. Reste avec moi, Seigneur ! Parce que je désire t'aimer et être toujours en ta compagnie.
Reste avec moi, Seigneur ! Parce que, si pauvre que soit mon âme, elle désire être pour toi un lieu de consolation, un nid d'amour.
Reste avec moi, Jésus ! Parce qu'il se fait tard et que le jour décline. La vie passe, la mort, le jugement, l'éternité approchent. Je crains les ténèbres, les tentations, les sécheresses, les croix, les peines. Oh ! combien j'ai besoin de toi dans cette nuit de l'exil !
Que la Communion eucharistique soit la lumière qui dissipe les ténèbres, la force qui me soutienne, et l'unique joie de mon cœur.
Reste avec moi, Jésus ! Je ne demande pas des consolations divines, parce que je ne les mérite pas, mais le don de ta présence. Oh oui, je te le demande.
Reste avec moi, Jésus ! C'est toi seul que je cherche, ton Amour, ta Grâce, ton Cœur, ton Esprit, parce que je t'aime, et ne demande pas d'autre récompense que de t'aimer davantage.

Prière de Michel Quoist (1921-1997)

Voici l'autre devant moi, Seigneur, je dois le regarder, lui, au-delà de ma sympathie ou de mon antipathie, au-delà de mes idées ou de ses idées, de mon comportement ou de son comportement.
Je dois « lui » permettre d'exister devant moi, tel qu'il est en son être profond et non pas l'obliger à l'attaque, à la défensive, à la comédie.
Je dois le respecter, autre que moi, et non pas le saisir pour moi, le gagner à mes idées, l'entraîner à ma suite.
Je dois être pauvre devant lui, ne pas l'écraser ou l'humilier, ou l'obliger à la reconnaissance. Car il est l'unique, Seigneur, et donc riche d'une richesse que je ne possède pas, et c'est moi le pauvre, qui me tiens à sa porte, nu, dépouillé, pour apercevoir, au fond de son cœur, ton visage, Christ ressuscité, qui m'invites et me souris.

 

Prière de Søren Kierkegaard (1813-1855)

Toi qui nous as aimés le premier, ô Dieu, nous parlons de toi comme si tu ne nous avais aimés le premier qu'une seule fois, dans le passé. En réalité, c'est tout au long des jours et tout au long de la vie que tu nous aimes le premier. Quand nous nous éveillons le matin et que nous tournons notre âme vers toi, tu nous devances, tu nous as aimés le premier. Si je me lève avant l'aube et tourne, vers toi, à la même seconde, mon âme et ma prière, tu me devances, tu m'as aimé le premier. Quand je m'écarte des distractions et recueille mon âme pour penser à toi, tu es encore le premier. Pardonne-nous, ô Dieu, notre ingratitude : ce n'est pas une fois que tu nous as aimés le premier, c'est à chaque instant de notre vie.

 

Prière de Mère Térésa (1910-1997)

Seigneur, médecin suprême qui soignes et qui guéris, je m'agenouille devant toi, car c'est de toi que viennent tout bien et tout don parfait. Tu m'as choisi pour te servir, te soulager et te soigner dans les plus pauvres, atteints et diminués dans leur corps, leur cœur et leur esprit.
Fais-moi prendre pleinement conscience du privilège qui est le mien d'être à ton service.
Je t'en prie, donne à ma main l'habileté et la douceur aimante, à mon esprit la perspicacité, à ma bouche les mots qui apaisent, à mon regard la tendresse et la bienveillance, et à mon cœur tout l'amour que tu attends. Fais que je ne regarde pas le temps que je vais passer auprès de toi souffrant.
Donne-moi de m'engager sincèrement à ton service et accorde-moi la force de prendre, pour l'amour de toi, une part du fardeau de mes frères souffrants. Enlève de mon cœur tout scrupule et toute mondanité pour qu'avec la foi simple d'un enfant, je puisse m'appuyer sur toi.

Prière de Saint Ambroise de Milan

Viens, Seigneur, cherche ton serviteur,
viens, bon berger,
cherche la brebis épuisée,
laisse les autres et cherche la seule
qui est perdue.

Viens vers moi que guette
l'incursion des loups.
Cherche-moi, trouve-moi,
accueille-moi, porte-moi.
Tu peux trouver celui que tu cherches,
Accueille celui que tu trouves,
place sur tes épaules celui que tu as accueilli.
Ce fardeau n'est pas pour toi une charge.

Viens donc, Seigneur, chercher ta
brebis, non par des serviteurs ou des
mercenaires.

Viens toi-même !
Porte-moi sur la croix,
qui est salutaire à ceux qui sont perdus,
qui est reposante aux fatigués,
qui est vivifiante aux mourants.

Viens, et il y aura le salut sur la terre
et de la joie au ciel.
Viens, bon berger.

Saint Ambroise de Milan (340-397)

Au-delà de nos ombres

Toi qui sais reconnaître l'aimable
en chacun de nous, toi qui sais voir la lumière au-delà de nos ombres
parce que tu es aimable, parce que tu es lumière,
permets-moi, au cours de ce carême,
de t'offrir le jeûne de tout jugement, de toute critique.
Permets-moi de t'offrir la privation,
l'abandon, le lâcher-prise des idées toutes faites
et de cet incessant désir d'avoir raison.
Permets-moi, Seigneur d'atteindre
ce calme sommeil de la pensée
où je puisse cheminer vers cette vacuité intérieure
qui laisse en moi toute la place à ta Présence, à ton Silence.

Toi qui, même si notre cœur
venait à nous condamner,
ne nous condamne pas
parce que tu es plus grand que notre cœur
et connais toute chose…
apprends-moi le jeûne des paroles
qui ne sont pas de bienveillance et de douceur.
Alors, ma bouche sera prête
à célébrer ta louange en toute occasion.

Miséricorde est ton Nom

Du fond de l'abîme
(le mien et celui de tous les hommes mes frères)
je crie vers toi, Seigneur, Père !

Misère je suis, Miséricorde est ton nom :
dans l'attente de toi, ma douleur et ma joie,
aide-moi à reconnaître tes passages,
ouvre en moi une capacité d'écoute :
Miséricorde est ton nom !

Tout mon désir est devant toi,
pour toi mon soupir n'est point caché,
guéris mon regard, ouvre mes oreilles,
rends la parole à mes lèvres muettes :
Miséricorde est ton nom !

Je sens toute ma pauvreté, tu connais ma misère
et pourtant tu m'appelles.
Ta fidélité est ma source,
en elle est ma force et ma joie,
Miséricorde est ton nom !

Conduis-moi sur le chemin de l'abandon
et moi, sans relâche espérant,
Jésus, je sais que je peux compter sur toi.
Viens me prendre par la main pour me guider vers toi.

Notre Père, que ton règne vienne :
Miséricorde est ton nom !

Dieu de Miséricorde

Tu as posé sur moi Ta main avec tendresse,
et serré sur ton Coeur, j'ai reçu tes largesses.
Dieu de tendresse, Dieu de miséricorde,
Dieu de fidélité, Dieu d'Amour !

Tu as pris dans Ta main mon mal et ma détresse,
et je me suis levée, j'ai dansé d'allégresse.

Dieu de tendresse, Dieu de miséricorde,
Dieu de fidélité, Dieu d'Amour !

Tu as trouvé Ta joie au fond de ma faiblesse,
et Tu as mis en moi Ta force et Ta richesse

Dieu de tendresse, Dieu de miséricorde,
Dieu de fidélité, Dieu d'Amour !

 

 

Notre Père de la Miséricorde
Revue
N.D. de la Salette N° 251 

 

Notre Père, ô toi, le Père miséricordieux, qui es aux cieux,
Que ton nom soit sanctifié 

Que ton règne de Miséricorde vienne en notre coeur,
dans notre vie et en toute l'humanité !

Que ta volonté Miséricordieuse soit faite ici et partout sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd'hui le pain de Miséricorde de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses envers ton Amour, ta Tendresse et ta Fidélité.

Pardonne-nous nos manques de Miséricorde envers nos frères
comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés

et fais que nous n'entrions pas dans la tentation,
la tentation de ne plus avoir assez de foi en ta Miséricorde,
la tentation de laisser notre coeur se dessécher envers nos frères ...,
mais toi, Père d'Amour Infini, délivre-nous du mal. Amen

 

Père Pierre Fournier

 

 


Accueil | Plan du site | Liens | Glossaire | Contacts