Accueil
>> Événements >> Événements vécus en lien avec d'autres ... >> Diaconie : Servir la fraternité >>
Témoignages >> Soeur Jeanne

 

Diaconie : Servir la fraternité

Témoignage
de Soeur Jeanne

"AVEC CEUX QUI VIVENT DANS LA RUE ..."

Nous sommes deux binômes dont je fais partie.

Avec le froid mordant et le vent glacial, ces lundis et vendredis d'hiver, nous sillonnons les rues dès 9 h 00 du matin à 11 h 45 environ.

L'objectif (ou mission) de ces tournées est de rencontrer tous les S D F (jeunes arrivés et anciens), d'échanger avec eux, de comprendre leur  situation, leurs besoins.

Dès notre approche, leur visage s'éclaire, un grand sourire nous est donné, il accompagne leur "bonjour".

Les échanges sont simples, fructueux, fraternels, féconds. Leur  coeur s'ouvre et leur vie nous est livrée sans retenue ...

Parmi  les gens de la rue, certains ont le visage abîmé, rougi par le froid  et (ou) la dépendance à l'alcool. Ils souffrent de solitude, d'abandon de leurs familles : femme partie, enfants éloignés. Chez les plus jeunes, fille 25 ans, et 17 ans, le chômage, les problèmes familiaux les ont poussés à faire la "manche". Parfois, nous leur offrons un chocolat chaud. Certains  ont un ou plusieurs chiens comme compagnie ; ils sont pour eux "source  de chaleur ». À proximité de la gare, nous sommes intervenus auprès des pompiers pour deux hommes littéralement en danger : il faisait très froid, ils ont reçu une couverture de survie et un sac de couchage (plus de place dans les foyers).

Ce que ces rencontres engendrent en moi.

D'abord une certaine émotion, empreinte de Compassion, ensuite  le respect, la considération de chaque personne, quelque soit son passé, son présent, ses addictions etc ...

Elles développent en moi le sens de l'écoute.

Je remercie le Seigneur pour l'amitié créée, la joie partagée, la confiance réciproque, un lien très fort s'est établi entre nous.

Ces visages et ces situations stimulent ma prière (avant et après les rencontres) ; elles sont essentielles pour moi : je me sens pauvre parmi les pauvres.

"Aller aux périphéries" est cher à notre Pape François, donc c'est une oeuvre d'Église.

Je découvre vraiment la Présence du Seigneur en ces Personnes, l'Esprit Saint est à l'oeuvre en chacun.

Et lorsque nous les quittons, ils disent : "À la prochaine fois "

Jeanne Faivre - Nancy - Mars 2015

Soeur Jeanne vit en communauté à Luxeuil.
Si vous voulez découvrir sa communauté :

 


Accueil | Plan du site | Liens | Glossaire | Contacts