Accueil
>> Événements >> Formation >> Formation liturgique : Vous avez dit ... Alliance ? >> Faire mémoire

 

 

Vous avez dit . « ALLIANCE »  ?

"Faire mémoire"

 

 

« Je fais alliance avec toi . Ceci est le sang de l'alliance . » La liturgie permet aux fidèles de raviver régulièrement l'alliance. Comment le fait-elle ?

1. En proclamant les mots de Dieu qui a fait Alliance.

On trouve sur internet et dans les livres, de belles prières et de beaux poèmes, adaptés à aujourd'hui ; et l'on serait tenté de conclure : à quoi bon chanter les psaumes de la liturgie des heures et les prières de la messe, c'est démodé,
dépassé . Non ! Comme un fiancé aime relire les lettres de sa fiancée et ne les remplace pas par d'autres textes, l'Église ne se lasse pas de lire la Parole de Dieu.

 

2. En balisant l'année par des fêtes de l'Alliance.

Parmi ses outils de mémoire, l'Église, comme la société civile (j'en parlais dans le
1er article) établit les fêtes grâce auxquelles les fidèles d'aujourd'hui peuvent s'apercevoir que Dieu fait pour eux ce qu'il a fait pour leurs aînés.

Ainsi, grâce à
Pâques, célébré au printemps et chaque dimanche, les fidèles évitent d'oublier que le Christ aime les hommes jusqu'à mourir pour eux et a inauguré le passage de la mort à la vie. Au nom de son Alliance, Dieu fait son ouvre de résurrection puisqu'il fait passer de l'injure au pardon, de l'égoïsme à la solidarité ; il donne le goût de donner le meilleur de soi-même et d'aider les autres à vivre.

Par la fête de Noël, l'Église empêche d'oublier le mystère de la présence de Dieu en l'homme. Elle rappelle (entre autres messages) l'invitation à dire « non » à tout ce qui est néfaste pour la personne humaine (le chacun pour soi, la course à l'argent .) Au nom de son Alliance, Dieu remet sur le bon chemin.

Et la Pentecôte permet de réveiller la foi en l'action actuelle de l'Esprit-Saint. Comme la naissance conduit le bébé à respirer, la Pentecôte conduit les fidèles à respirer le même souffle que Jésus. Au nom de son Alliance, Dieu rappelle qu'on ne vit vraiment que si on respire de son Souffle (Y a-t-il une alliance plus explicite que respirer le même souffle ?)

 

3. En marquant les semaines par l'eucharistie du dimanche

L'eau du bénitier nous rappelle l'Alliance avec Dieu lors de notre baptême, notre intégration à la communauté, et notre attachement aux valeurs morales que porte la personne du Christ.
En écoutant les paroles bibliques nous souscrivons à l'Alliance faite avec les Pères. Dieu poursuit son dialogue avec les hommes.
En prenant part au partage du pain, nous marquons notre alliance (notre « complicité ») avec le Christ, puisque nous consentons à donner notre vie comme il a donné la sienne.

La liturgie de l'eucharistie ravive la conscience que nous sommes tous bénéficiaires du don que le Christ a fait de sa vie, « la nuit où il fut livré », pour l'humanité entière, et du don de la vie nouvelle qu'il a fait, au matin de Pâques :

Et chaque Eucharistie indique ce que nous devons faire si nous sommes vraiment entrés dans l'Alliance : « Vous ferez cela en mémoire de moi ».

 

Conclusion

Une antienne de l'Épiphanie dit bien l'actualité de l'Alliance : « Aujourd'hui les mages apportent leurs présents, l'eau est changée en vin ... », . Dieu fait pour nous, aujourd'hui, les gestes d'alliance qu'il a faits autrefois. Le mémorial de l'eucharistie rend présents et efficaces les actes du Christ ; par lui, ils ne sont plus des actes passés mais ses actions aujourd'hui :

Quand les fidèles font mémoire ensemble de l'Alliance que Dieu offre, leur alliance entre eux se trouve fortifiée.

La liturgie de l'Église rappelle au long des siècles que, par Alliance, Dieu offre sans cesse son amour à tout homme. Ne nous lassons pas d'en « faire mémoire » afin que cet amour s'imprime dans tous les cours et qu'il règne éternellement.

 

 

1- Relisant votre histoire, repérez les événements d'alliance dont il est indispensable que vous vous souveniez parce qu'ils ont contribué à forger votre personnalité par rapport au monde.

 

2 - Voici quelques pensées susceptibles d'amorcer la réflexion sur l'aptitude des rites de la messe à « faire mémoire » de l'Alliance de Dieu :

« Malgré les guerres, les drogues et les injustices, je regarde le monde avec espérance grâce à la messe : elle rappelle que « Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils ».

« Il m'est difficile de continuer de faire confiance à des personnes qui m'ont déçu, mais je m'y sens appelé parce que la messe me redit que le Christ a donné sa vie pour elles autant que pour moi.»

« D'après la publicité, la réussite est dans l'acquisition de mille choses ; la messe, au contraire, situe la réussite dans l'offrande de tout et surtout de soi : «mon corps livré pour les autres.»

« Le geste de la fraction du pain me rappelle notre vocation à faire en sorte que tous aient à manger. »

En équipe (ou seul), vous pourrez passer en revue les rites de la messe en cherchant comment chacun d'eux vous aide à « faire mémoire du Christ et de son passage en votre vie : que réveille en vous l'acte de tracer sur vous la croix avec et sans l'eau bénite, de chanter tel chant avec toute l'Assemblée, de marcher en procession, de réciter le Credo, d'apporter à l'Autel le fruit de la terre et du travail des hommes, de participer à la prière eucharistique, de manger le même pain que des inconnus ... ?


3- Éprouvez-vous qu'en faisant mémoire du Christ, vous ne le considérez pas comme un être du passé, mais comme celui qui dialogue aujourd'hui avec vous ?


4- Le mémorial du passé permet de regarder le présent et l'avenir avec espérance. Ainsi, pensez-vous que si le Christ a donné sa vie hier, il vous la donne aujourd'hui et il vous la donnera demain ?

 

Bon travail ...

 

 


Accueil | Plan du site | Liens | Glossaire | Contacts