Accueil
>> Événements >> Formation >> Formation liturgique : Vous avez dit ... Alliance ? >> Rendre grâce

 

 

Vous avez dit : « ALLIANCE »  ?

 

"Rendre grâce"

 

Rendre Grâce = Dire MERCI

 

Tous, qui que nous soyons, savons dire MERCI.

Sans le « merci », le cadeau n'est pas reçu comme un cadeau, il est quasi volé puisque la personne qui ne dit pas « merci » s'intéresse au don mais pas au donateur.

Le « merci » exprime une relation interpersonnelle.

Nous savons par expérience que ce qui fait vivre et rend heureux, c'est ce qu'on ne peut se donner à soi même, ce qu'on ne peut que recevoir, ce qui est offert gracieusement.

Chacun doit admettre qu'il n'est pas sa propre origine et que le Cosmos, ses parents, ses amis, son fonctionnement respiratoire et cardiaque, son intelligence... etc ... (Voir Psaume 103 : article précédent) ... L'Évangile du Salut . Tout lui est donné :

St Paul demande : «  Qu'as-tu que tu n'aies reçu ? »
1 Corinthiens 4,7

 

L'AMOUR conduit-il à RENDRE GRÂCE ?

 

La Confiance du Père dans le Fils et le Fils dans le Père est parlante. Énumérons quelques passages bibliques entre autres ...

St Jean 3, 35 : Le Père aime le Fils et Il a tout remis en sa main.

St Jean 4, 34 : Jésus dit aux disciples : « Ma nourriture, c'est de faire la volonté de Celui qui m'a envoyé et d'accomplir son ouvre. »

St Jean 8,28-29 : Jésus leur dit alors . Celui qui m'a envoyé est avec moi.

Autrement dit : «  L'Accueil réciproque de l'Amour du Père et du Fils leur donne de vivre dans l'Action de grâce en toutes circonstances, avec l'Esprit-Saint.

Cet Amour Filial est offert à tous, et tous nous sommes invités à Rendre Grâce ensemble en Église à travers les Sacrements.

 

 

AMOUR SANS CONDITION

 

En voici quelques exemples dans l'Évangile de Jésus-Christ selon St Jean qui nous invitent à le lire dans son entier.....

St Jean 1,14 : Et le Verbe s'est fait chair ... Il tient du Père.

St Jean 1, 18 : Personne n'a jamais vu Dieu, le Fils Unique ...

St Jean 3, 35 : Le Père aime le Fils et il a tout remis en sa main.

St Jean 6, 11 : Jésus prit les pains, il rendit grâce ...

St Jean 8,29 : Celui qui m'a envoyé est avec moi . Je fais toujours ce qui lui plaît.

St Jean 12, 20 à 36 : La Gloire et la Croix. La Croix, pôle d'attraction universelle, Suivi du Don Total de l'Amour : St Jean 13

St Jean 17 : La prière Sacerdotale de Jésus avant le récit de la Passion, le Don de l'Amour vécu concrètement dans toute sa personne.

 

Je vous laisse la Joie de vivre l'Action de Grâce à travers la Parole de Dieu entendue à l'Eucharistie. La joie de la prière des Psaumes nous unit au Père, au Fils, dans l'Esprit-Saint.

 

Cantique de David (1 ch 29) : Liturgie des heures, voir Lundi matin : semaine 1 :

"Et maintenant, Ô notre Dieu, nous voici pour te Rendre Grâce, pour
célébrer l'éclat de ton Nom."

 

RENDRE-GRÂCE À L'EUCHARISTIE ?

À la messe, tous rassemblés, que les visages reflètent la Joie, la douleur, la détresse, les soucis ... Quel que soit l'état d'esprit de chacun des fidèles, la liturgie a invité à faire ensemble l'action essentielle, l'action de grâce :

le Psalmiste a chanté : «  Rendez-Grâce au Seigneur, car il est bon. »

Le prêtre a dit : «  Rendons grâce au Seigneur notre Dieu. »

Comme l'Assemblée (y compris les personnes douloureuses) a renchéri :
« Cela est juste et bon »

Le prêtre a poursuivi :  « Vraiment il est juste et bon de te Rendre
Grâce ...  »

Puis il a précisé : « Nous te rendons grâce car tu nous as choisis pour servir en ta présence. »

Pourquoi la démarche d'action de grâce est-elle centrale dans la Foi, même les jours où l'on est triste ?

Par ailleurs, en priant Marie « pleine de grâce », le mot grâce nous paraît énigmatique.

Est-ce que Dieu pratique quelque chose comme la grâce présidentielle ?

Si nous devinons que Dieu agit pour les hommes à titre gracieux, gracieusement, gratuitement, sans exiger de salaire, ne ferions-nous pas une belle expérience spirituelle en recherchant ce que Dieu a fait pour nous ?
Et en découvrant comment agir à l'égard de Dieu comme il agit à l'égard des hommes ?

Qu'en est-il de cette expérience dans la liturgie ?

 

La liturgie = (travail, activité du peuple tout entier) nous fait faire l'expérience de la dépendance filiale vis à vis du Père ;
elle nous place devant Lui,

qui nous donne les frères et le pardon (Liturgie d'ouverture),

La Parole de vie (Liturgie de la Parole)

L'Amour total du Christ (Liturgie de l'Eucharistie)

La Confiance pour la mission (Liturgie de l'Envoi)

 

Dieu nous donne tout.

 

L'Action de grâce vient surtout après la proclamation de la Parole. Car la Parole fait mémoire de ce que Dieu a donné autrefois, elle fait accueillir ce qu'Il donne aujourd'hui et promet ce qu'il donnera à l'Avenir.

Notre réponse personnelle et la réponse collective des fidèles à un tel donateur, c'est l'action de grâce, l'Eucharistie.

Les quatre-vingt préfaces énoncent divers motifs d'action de grâce dont le plus essentiel est le mystère Pascal du Christ.

Il a aimé les siens jusqu'au bout : Jean 13,1 jusqu'à mourir.

Par sa Résurrection, il entraine dans la vie tous les hommes ;
et par sa venue, il travaille à transfigurer le monde jusqu'à en faire un Royaume de vérité, de justice et de paix.

Les trois motifs de l'Action de grâce (la mort, la résurrection et la venue du Christ) sont les trois aspects de Pâques énoncés dans l'Anamnèse. L'Eucharistie est le Sacrement de Pâques.

L'expérience spirituelle à faire est celle d'être aimé gratuitement, « par grâce ». Le Christ est mort pour nous alors que nous étions pécheurs. Romains 7,8.

 

Dieu ne nous aime pas parce que nous nous sommes rendus aimables et il ne s'intéresse pas à nous comme un banquier jusqu'à ce que nous remboursions notre dette.

Dieu agit par « grâce », ses enfants lui rendent grâce.

Dans la liturgie, l'Église accueille filialement le don du Père et le lui rend en offrande :

«  Toi qui nous donnes ce pain, nous te le présentons. 
Faisant ici mémoire de la mort et de la résurrection de ton Fils, nous t'offrons le pain de la vie et la coupe du salut et nous te rendons grâce car tu nous as choisis pour servir en ta présence. »

 

1 - La Liturgie est une action de tous, non pas un temps de méditation personnelle.

Faites-vous l'expérience qu'il est bienfaisant de sortir de son quant-à-soi et de s'associer à l'action commune ?

 

2 - "Ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu, c'est lui qui nous a aimés."
(1ère lettre de Jean 4, 10).

Tandis que le monde parle de droit, de relation donnant-donnant, la liturgie parle de don immérité.

Est-ce une bonne nouvelle de ré-entendre chaque dimanche que nous sommes connus et aimés de Dieu sans aucun mérite de notre part ?

Est-ce là l'antidote au désespoir si fréquent dans notre monde ?

 

3 - "Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu'il m'a fait ?"
Psaume 115

Après l'action liturgique, comment faire de la vie courante une liturgie d'action de grâce ?

Il faut saisir que si Dieu donne, c'est en vue d'une mission.

Celui qui a reçu le pardon de Dieu lui rend grâce en offrant le pardon à ses frères.

Celui qui a reçu la confiance de Dieu lui rend grâce en faisant confiance à ses frères ; celui qui a compris, que pour lui, le Christ a donné sa vie, lui rend grâce en donnant sa vie pour ses frères.

De quelle manière le groupe auquel nous appartenons, dans lequel nous réfléchissons, est-il « Corps du Christ ? »,

Comment rend-il visible les actes de Dieu ?

 

4- Peut-on rendre grâce quand on a des soucis ?
On lit ensemble le récit d'Emmaüs (Luc 24 ) et on peut regarder la manière
dont le Christ vient marcher avec ceux qui ont des soucis.

 

 

Les soucis et les difficultés n'annulent pas tous les dons que Dieu nous a faits, ni l'Amour que le Christ a montré en donnant sa vie.

Nous pourrions relire le n° 10 de la constitution sur la Sainte liturgie :

«  C'est de la liturgie, et principalement de l'Eucharistie,
Comme d'une source, que la grâce découle en nous...... »

 

 

RENDRE GRÂCE

 

Concrètement :

 

Rendons grâce pour la vie donnée comme un cadeau,

 

Rendons grâce pour les rencontres dans le quotidien de nos vies,

 

Rendons grâce pour toutes les personnes qui dans la souffrance, le deuil, la

détresse continuent de garder confiance et espérance,

 

Rendons grâce pour les réconciliations vécues en nous-mêmes, dans l'Église,

dans le monde,

 

Rendons grâce pour toutes les personnes méconnues qui, dans le silence,

prient le Père et travaillent à la Paix,

 

Rendons grâce ...........................................................................................

 

La liste est longue, à chacun de compléter son « merci » au Seigneur.

 

 

À chaque Eucharistie, à la liturgie de l'Envoi, le prêtre dit :

Allez dans la Paix du Christ !

Tous répondent : Nous rendons grâce à Dieu !

 

 


Accueil | Plan du site | Liens | Glossaire | Contacts