Accueil >> Événements >> Formation >> Formation liturgique : Vous avez dit ... Alliance ? >> Communier

 

 

Vous avez dit : « ALLIANCE »  ?

 

"Repartir"

 

Nous le savons tous : une poignée de mains / une parole aimable / un sourire / un pardon / un regard / une visite ... permettent de repartir / de retrouver la joie / l'espérance ...

 

La vie quotidienne est faite d'obligations et de pauses. Si les rencontres et les loisirs constituent des parenthèses – ils laissent les problèmes inchangés mais ils contribuent à rendre plus facile la reprise des activités.

Grâce à eux, en effet, la personne prend de la distance par rapport à ses soucis, écoute une autre voix que celle de ses peines, s'alimente à des nourritures fortifiantes et se recrée par les retrouvailles avec les amis. Les pauses sont une restauration de la personne.

Mais, comme la noblesse de l'homme est d'être fidèle à son projet et de recommencer sans cesse ses combats, après les pauses, chacun ne s'éternise pas dans les loisirs mais il repart, il prend un nouveau départ, en mettant en œuvre peut-être des conseils reçus.

 

Re - partir = Partir à nouveau

Écoutons Jésus nous parler, nous apprendre à re - partir

Par exemple : Dans le récit de la pêche miraculeuse : Luc 5 ,4 ... Jésus dit à Simon : « Avance au large et jetez vos filets pour la pêche. »

Simon lui répondit : «  Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre, mais sur ta parole, je vais jeter les filets. »

Magnifique, le Seigneur ne baisse pas les bras, il nous encourage, nous donne de quoi re-partir et y croire :

Re-partir c'est Recevoir et Donner la vie ...

Autre exemple : « Jésus dit à la femme adultère : Moi, non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais, ne pêche plus. » Jean 8, 11

Re-partir c'est également : Se faire confiance / Croire en Celui qui a donné sa vie pour moi, pour la multitude / Accepter de se pardonner / Recommencer sans cesse ...

Bref ! Le Chrétien vit le réel combat de l'Amour sans limite à la suite de Jésus-Christ Mort et Ressuscité.

Il sait que depuis les origines, il peut compter sur la miséricorde infinie de Dieu notre Père, en Jésus-Christ, Sauveur et en l'Esprit-Saint
libérateur ...

Accueillir cet Amour Filial, n'est-ce pas vivre l'Alliance, au jour le jour dans la confiance et l'Espérance ?

 

Regardons le rite de l'Envoi à l'Eucharistie :

Il peut paraître surprenant de comparer la messe à une pause. Mais, puisqu'il s'agit d'une rencontre avec le Ressuscité, il s'y joue un mystère de re-création, par la rencontre des frères, l'écoute de la Parole de vie et le mémorial du Seigneur :  « Tu nous as renouvelés, Seigneur, ... » disent les oraisons.

Il n'y a pas deux Églises : celle de l'Eucharistie qui se rassemble pour faire son unité et celle de la mission qui part évangéliser le monde. Il faut donc repartir ...

Les chrétiens s'assemblent pour mieux remplir leur rôle une fois dispersés. La joie d'être ensemble avec le Christ ne leur fait pas perdre de vue que leur mission est de porter dans le monde sa charité.

Aussi le prêtre bénit l'assemblée (Il l'assure de la grâce de Dieu) et dit :  « Allez ! »
Et en ajoutant « dans la paix du Christ », il donne aux fidèles l'assurance qu'au moment de sortir de l'assemblée où les relations sont sereines et retrouver une société souvent agressive, le Seigneur marchera avec eux, il leur donnera de re - partir ...

Chacun sait ce qui l'attend dans la vie familiale, sociale et professionnelle. La mission est de rendre visible le Christ. «  En mémoire du Seigneur qui nous a rompu le pain ... nous serons le pain rompu. »
(D304)

Par les annonces, sont indiqués les moyens offerts pour mieux remplir cette mission, chacun à sa mesure, suivant ses possibilités : réunions, formations ... jalonneront la semaine ...

 

1 – L'eucharistie n'est pas un acte de dévotion mais un mystère de renouvellement de la Communauté par le Ressuscité ; elle débouche sur une vie nouvelle.

Comment l'annoncer sans tomber dans des propos moralisants ?
 

2 - L'eucharistie se prolonge par une sorte de liturgie de la vie quotidienne : celle de l'existence chrétienne vécue dans la foi, l'espérance et la charité et dans une pratique fidèle à l'Évangile.

Comment définiriez-vous l'éthique eucharistique ?

 

3 – Le pain partagé doit nous convertir en homme de partage.

Comment la communauté est-elle une force de transformation des relations ?

 

4- Une des faiblesses des Occidentaux, c'est le manque d'espérance. Or, toute espérance devient possible puisqu'à travers le pain rompu, la victoire de l'amour est communiquée.

Est-ce que la messe alimente notre espérance et permet d'en parler ?
Est-ce que la messe nous invite à vivre l'Alliance, nous invite à vivre en Alliance ?

« SNPLS : magazine Célébrer n° 372 »

 


Accueil | Plan du site | Liens | Glossaire | Contacts