Accueil >>Viens à la source >> Prières >> Marie Madeleine

 

Marie Madeleine

 

Le matin s'est levé timidement aujourd'hui
De la pluie est tombée,
Le ciel encore tout gris s'étire
Mais il vient, je le sais.

Je le sais, je le sens, mais mon être emmuré
Se refuse à la joie.
Il est comme endormi et n'entend pas la voix
Qui l'appelle au dehors.

"Pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ?"
Je ne sais, mon Seigneur
Mon âme se trouve vide et scrute le rivage
Où es-tu ?

Disparu à mes yeux, ton corps même me manque
Il n'est plus maintenant de lieu où reposer
Me voici toute seule, marchant comme une errante
En quête de toi-même mais te voilà absent.

Mes yeux sont pleins de larmes. Me voici comme une folle
Parcourant le jardin, scrutant chaque recoin
Où donc t'auraient-ils mis ceux qui t'ont enlevé
Ta vie, ton corps, ton âme. Où donc est le chemin ?

Le chemin qui conduit au profond de ton âme
Toi seul peux le connaître, le voir et décider
Décider de le prendre et laisser l'apparaître
Sur le bord de la route. À toi de décider.

Guide-moi, mon Seigneur. Mes pas sont hésitants
À risquer l'invisible, l'inconnu. Mais voici
Courant comme la brise et porter par le vent
Le chant de mon prénom qui murmure : "Marie".

Alors, je me retourne. Te voici lumineux
De blancheur et de vie. Te saisir, je veux
Mais tu ne permets pas. À nul autre appartient
Ton corps ressuscité qu'à celui dont tu viens.

"Oui, cesse de me tenir mais va trouver mes frères
Dis-leur qu'en Galilée déjà je les précède.
Je ne suis pas encore retourné chez mon Père
Qui est aussi le vôtre. Encore un peu, je reste.

Je reste près de vous et demeure en vos coeurs
Là, vous me trouverez toujours et chaque fois
Que vous le voudrez bien. Je serai là présent
Silencieux et offert comme un commencement.

 

Françoise

Sélignac, le 5 juin 2008

 

Soeur Françoise Marie vit en communauté à Chambéry
dans le diocèse de Chambéry - Maurienne - Tarentaise...
Si vous voulez connaître sa communauté :

 


Accueil | Plan du site | Liens | Glossaire | Contacts