Accueil
>>Viens à la source >> Méditer des textes de la Bible >> Méditer la Parole de Dieu ... Jean 20,1-9

 

Méditer la Parole de Dieu ...

 

Jean 20, 1-9

Deux propositions :

Lecture priante de l'Évangile

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu'il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau.

Jésus, Jean parle du « premier jour » car il veut souligner la nouveauté que ta Résurrection nous apporte. Donne-moi d'accueillir la vie qui jaillit de ton tombeau.

Jésus, Marie Madeleine se rend au tombeau, alors qu'il fait encore sombre. En elle, aussi, il fait sombre car son inquiétude assombrit son cour. Mais elle se rend au tombeau, poussée par l'amour qu'elle te porte. Jésus lorsqu'il m'arrive d'être séparée de toi, réveille mon amour pour toi afin que je te cherche. Augmente mon désir de retrouver le chemin de ton cour.

Marie Madeleine court trouver Simon Pierre et l'autre disciple que Jésus aimait et elle leur dit :
« On a enlevé le Seigneur de son tombeau et nous ne savons pas où on l'a mis. ».

Jésus, Marie Madeleine est bouleversée en voyant le tombeau ouvert. Elle s'affole, elle court trouver les apôtres, car elle croit que ton corps a été enlevé. Sa criante met les apôtres en mouvement, qui, à leur tour, courent au tombeau. Jésus, ta Résurrection bouscule, interroge, oblige à relire les évènements, pousse à des déplacements intérieurs .

 

Pierre partit donc avec l'autre disciple pour se rendre au tombeau . Simon Pierre entre dans le tombeau et il regarde le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place. C'est alors qu'entra l'autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit et il crut.

Jésus, Pierre semble ne rien comprendre en découvrant le tombeau vide, la disposition du linceul., alors que l'autre disciple aussitôt qu'il voit il croit. Il comprend alors ce qu'annonçaient les Écritures à ton sujet. Cet autre disciple que tu aimais reconnaît dans l'événement de ton absence le signe de ta Résurrection. Il croit que tu es Vivant. Il voit avec son cour, éclairé par l'amour.

Jésus, donne-moi, dans les évènements de ma vie, du monde, à reconnaître, au-delà de la réalité terrestre, ta Présence, ton Amour, tes appels .

Jusque-là, en effet, les disciples n'avaient pas vu que, d'après l'Écriture,
il fallait que Jésus ressuscite d'entre les morts.

Jésus, que ton Esprit m'aide à comprendre les signes que tu me donnes dans ma vie, en Eglise, tout particulièrement les sacrements. Que ta Parole donne à ma vie un éclairage nouveau, celui que m'apporte la lumière de ta Résurrection.

Jésus, avec toi, c'est l'amour qui fait découvrir la vérité, qui me fait grandir dans la foi, en te reconnaissant comme, le Seigneur, le seul Seigneur, le Vivant à jamais.

Jésus, je confie à ton cour, plein de tendresse, les catéchumènes qui accueillent la vie nouvelle de ton Amour et tous ceux qui cherchent ta lumière, qui n'arrivent pas à croire à ta Résurrection.

 

Pour méditer cet Évangile proposé le Jour de Pâques

J'observe le texte :

Marie Madeleine :

Le premier jour de la semaine elle se rend au tombeau de Jésus. Il fait encore sombre. Elle voit que la pierre du tombeau a été enlevée. Elle n'entre pas dans le tombeau. Mais elle court trouver Simon-Pierre et l'autre disciple pour leur dire : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau et nous ne savons pas où on l'a mis ».

Simon-Pierre et l'autre disciple :

Ils se rendent au tombeau en courant. Jean arrive le premier. Il observe mais attend Simon-Pierre qui rentre le premier dans le tombeau. Simon-Pierre remarque le linceul resté là et le linge qui avait recouvert la tête, roulé à part à sa place. Jean rentre à son tour et lorsqu'il voit le linceul et le linge il croit.

Ce que ce texte me dit : 

1. L'amour met en mouvement :

Marie Madeleine est en attente de retrouver le corps de Jésus pour l'embaumer. Elle part au tombeau de grand matin alors qu'il fait encore sombre. En voyant que le tombeau est ouvert, elle court trouver Simon-Pierre et l'autre disciple. Sa peine est grande car elle a perdu le corps de celui qu'elle aime. Bien que Jésus soit mort, Madeleine parle de Lui en disant «  Le Seigneur  », titre divin. Madeleine est la première à découvrir le tombeau ouvert. Elle est aussi la première à qui Jésus apparaîtra. Marie Madeleine aime, Jésus, son Seigneur.

Simon-Pierre et l'autre disciple, à la nouvelle apportée par Marie Madeleine, courent au tombeau. Pierre, qui a renié Jésus, court. L'autre disciple, celui que Jésus aimait, court encore plus vite et lorsqu'il voit l'état des lieux au tombeau « Il voit et il croit ».

Marie Madeleine et Simon-Pierre, remis debout par Jésus, portaient en eux un désir, beaucoup d'amour. L'amour, comme une force intérieure, nous pousse à agir. Il nous aide à comprendre les situations, les personnes, les évènements de nos vies.

2. La foi en la résurrection de Jésus :

Le tombeau vide ne prouve rien mais pose question. Il est un signe, simplement un signe, qui invite à faire attention. La foi n'a rien d'évident. Elle n'a pas besoin de preuve. Elle nous fait dépasser ce que l'on voit. Elle interprète des signes, fait confiance.

La foi en la résurrection de Jésus repose sur :

  • Les signes du tombeau vide
  • Sur l'annonce de l'événement qui viendra plus tard
  • Sur les témoignages de ceux qui ont rencontré le Ressuscité

Devant la même réalité, celle du tombeau vide, Marie Madeleine a une explication humaine, Simon-Pierre ne comprend pas et l'autre disciple, « voit et croit ».
Il faut aimer pour croire. L'amour fait découvrir la vérité.
Pour rencontrer le Christ ressuscité nous avons besoin de vivre une relation d'amour, une expérience intérieure qui nous permet de le reconnaître. Pour croire, il faut les yeux du cour. La foi est stimulée par l'amour. La vie chrétienne est une relation vécue avec le Christ. Et toute relation suppose des signes.
La liturgie nous fait prendre conscience de l'importance des signes dans notre relation à Dieu. Les sacrements comportent des signes qui tiennent compte de notre humanité.

3. La Parole éclaire nos vies :

« Les disciples n'avaient pas vu que, d'après l'Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d'entre les morts ».


Les évènements de nos vies s'éclairent en profondeur en les relisant à la lumière de la Parole de Dieu, avec l'Esprit Saint. Le Christ ressuscité est vivant et nous appelle à renaître, et avec lui à choisir la vie.

 


Accueil | Plan du site | Liens | Glossaire | Contacts