Accueil >>Viens à la source >> Découvrir et méditer les psaumes >> Chaque mois ... Méditer un psaume>> Psaume 21

 

Psaume 21

 

En ce dimanche des Rameaux, le psaume proposé à notre méditation est le psaume 21.

La liturgie a choisi, dans ce psaume, les strophes ou les versets qui se rapprochent de l'événement de l'agonie du Christ. (8-9/ 17-18-19/ 20 / 22-23-24)

Mon Dieu, mon Dieu,   pourquoi m'as-tu abandonné ?

8 Tous ceux qui me voient me bafouent,
ils ricanent et hochent la tête :
9 « Il comptait sur le Seigneur : qu'il le délivre !
Qu'il le sauve, puisqu'il est son ami ! »

17 Oui, des chiens me cernent,
une bande de vauriens m'entoure ;
ils me percent les mains et les pieds,
18 je peux compter tous mes os.

19 Ils partagent entre eux mes habits
et tirent au sort mon vêtement.
20 Mais toi, Seigneur, ne sois pas loin :
ô ma force, viens vite à mon aide !

22 Mais tu m'as répondu !
23 Et je proclame ton nom devant mes frères,
je te loue en pleine assemblée.
24 Vous qui le craignez, louez le Seigneur.

Ce psaume, dans sa totalité, est un cri vers Dieu.
Un cri de détresse mais aussi une prière de confiance en Dieu et d'action de grâce.

 

Ce psaume à sans doute été le cri du peuple Hébreux au temps de la période de l'exil.

¤ Exode 6,5 : «J'ai entendu les gémissements des Israélites asservis par les Égyptiens. »

¤ Exode 3,7-8 : « J'ai vu, j'ai vu la misère de mon peuple en Égypte, j'ai entendu son cri . »

¤ 1 Samuel 12,8 : « Quand Jacob fut venu en Égypte, les Égyptiens les opprimèrent et vos pères crièrent vers Yahvé. »

¤ Deutéronome 26,7 : « Yahvé entendit notre voix, il vit notre misère, notre peine et notre oppression. »

¤ Le psaume 21 est un cri de détresse lancé vers Dieu par un juste qui souffre, qui se sent abandonné de tous et même de Dieu.

Dans la Bible, ce psaume est attribué à David mais il peut aussi être la prière d'un prophète, d'un prêtre ou d'une autre personne intercédant pour quelqu'un dans un moment difficile ... ou pour lui-même.

Les versets 8-9 qui nous sont donnés par la liturgie de ce jour, nous montrent que le psalmiste n'est pas seul mais ceux qui l'entourent se moquent de lui.
Les versets 17-18-19 nous montrent le regard méprisant des autres, ce regard qui tue, détruit l'homme !
Le verset 20 est une prière à Dieu, un appel. «Ne sois pas loin.» Sa force est en Dieu. Dans ces paroles « Ne sois pas loin », il sent que Dieu est assez proche pour qu'il l'entende ?
Puis vient le verset 22 où Dieu rejoint l'homme dans un moment où il n'en pouvait plus. Au moment où tout semblait fini, survient le « Je suis avec toi » qu'avait entendu Moïse (Exode 3, 12).

¤ Le psalmiste a fait une expérience de Dieu que nos mots humains ne peuvent décrire. Ce qui compte c'est le résultat. Le ton du psaume change, le cri d'angoisse devient un cri de joie, une louange, et même, ouverture aux autres. C'est ce que nous disent les versets 23-24 : «  Je proclame ton nom devant mes frères. Je te loue en pleine assemblée. »

************

¤ À la lumière du psaume 21, la liturgie veut nous montrer la vie et la Passion de Jésus. Il a été le juste persécuté, il a ressenti l'abandon des siens, et il a pu souffrir aussi du silence de son Père, même s'il ne faisait qu'un avec lui. (Jean 10, 30)

La souffrance de Jésus -physique et morale- a été bien réelle. Et si Jésus clama dans un grand cri  : « Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné » (Matthieu 27,46), Il a sans doute dit  «Tu m'as répondu. ». On ne sait pas ce que Dieu a répondu , la réponse est dans le silence. La réponse du Père nous pouvons la lire dans la Résurrection, victoire du mal et de la mort.

 

Que sera notre prière ?

* Une méditation de la Passion de Jésus, de son acceptation de la souffrance, de son sacrifice rédempteur, de sa confiance en Dieu ?

* Une contemplation de la Passion de Jésus et de la Rédemption qu'elle nous obtient.

* Plus profondément, ces paroles nous permettent de nous unir à la prière de Jésus crucifié. Les épreuves ne manquent pas aujourd'hui encore à l'Église, au monde et à chacun, chacune d'entre nous. Le Psaume 21 nous permet de les accueillir comme Jésus a accepté sa Croix, dans la confiance, l'espérance, en faisant de notre souffrance une communion aux souffrances de nos frères dispersés dans le monde ou de ceux qui nous sont les plus proches.

* Ce psaume nous dit que nous ne sommes pas seuls, Dieu est avec nous, même quand on le croit loin. Unissons-nous à tous ceux qui veulent faire reculer la souffrance, à tous ceux qui rendent grâce à Dieu pour les victoires remportées contre le mal.

* Chacun peut aujourd'hui avec les mots du psaume, revêtir les sentiments du Christ à l'heure de son passage vers le Père

 

Disant ce psaume, l'Église tout entière prend dans sa prière les cris de toute l'humanité qui affronte le mystère de la mort afin de les tourner vers le Père, par le Christ, avec Lui et en Lui.

 

Seigneur ,  ne sois pas loin

 

 


Accueil | Plan du site | Liens | Glossaire | Contacts