Accueil
>>Viens à la source >> Découvrir et méditer les psaumes >> Chaque mois ... Méditer un psaume >> Psaume 65

 

Psaume 65

 

En ce 14ème dimanche du temps ordinaire,
la liturgie nous donne le psaume 65
pour notre méditation.

PSAUME 65 ( 66 )

1 Acclamez Dieu toute la terre
2 fêtez la gloire de son nom.
Glorifiez-le en célébrant sa louange.
3 Dites à Dieu : « Que tes actions sont redoutables ! » 

4 Toute la terre se prosterne devant toi.
Elle chante pour toi, elle chante pour ton nom.
5 Venez et voyez les hauts faits de Dieu
Ses exploits redoutables pour les fils des hommes. 

6 Il changea la mer en terre ferme.
Ils passèrent le fleuve à pied sec
De là, cette joie qu'il nous donne
7 il règne à jamais par sa puissance.

 16 venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu
Je vous dirai ce qu'il a fait pour mon âme.
20 Béni soit Dieu, qui n'a pas écarté ma prière
Ni détourné de moi son amour. 

«  Ce psaume est une invitation à la louange ».

 

Le Dieu libérateur a fait passer son peuple à travers la mer rouge sous la conduite de Moïse (Exode 14,15 et +). Il l'a conduit en terre Sainte en lui faisant passer le Jourdain à pieds secs, sous la conduite de Josué. (Josué 3 et 4)

 

Versets 1 à 7 :

Invitation est faite à toute la terre à louer le Seigneur.
Admiration de sa toute puissance.
Invitation à se prosterner devant la grandeur de Dieu.
Invitation à considérer ses merveilles envers son peuple.
Dieu est le Seigneur.

Versets 16 à 20 :

Invitation à venir écouter le récit de ce que Dieu à fait pour lui le croyant. Il n'est pas seulement le tout puissant qui règne sur l'univers.
Il est également celui qui s'intéresse à
chacun de nous et accorde sa grâce à celui qui l'implore.
Puis le psalmiste bénit Dieu pour sa bonté envers lui.

 

Comme le peuple juif a traversé la mer Rouge et le Jourdain, le Christ fut éprouvé dans le creuset de sa Passion. Il invite aujourd'hui tout l'univers à s'associer à son Eucharistie. C'est la voix du Christ, qui, dans celle du psalmiste, convoque la terre entière à chanter pour Dieu.
Oui, la louange emplit de bonheur et de satisfaction celui qui chante. La plus belle louange que nous pouvons faire n'est-elle pas celle du sacrifice eucharistique que nous pouvons offrir à Dieu. Ce sacrifice d'action de grâces qui remplace tous les autres et se perpétue à travers le monde.

Avec toute la terre, acclamons le Dieu d'amour et
prosternons-nous devant sa grandeur.

« O toi, l'au-delà de tout
......
N'est-ce pas là tout ce qu'on peut chanter de toi ?
Quelle hymne te dira, quel langage ?
......
Aucun mot ne t'exprime.

À quoi l'esprit s'attachera-t-il ?
......
Tu dépasses toute intelligence
Seul, tu es indicible
......
car tout ce qui se dit est sorti de toi.
Seul, tu es inconnaissable
......
car tout ce qui se pense est sorti de toi.
Tous les êtres, ceux qui parlent
......
et ceux qui sont muets te proclament.
Tous les êtres ceux qui pensent
......
et ceux qui n'ont point de pensée,
te rendent hommage.

Le désir universel
L'universel gémissement tend vers toi
Tout ce qui est te prie,
et vers toi tout être qui pense ton univers
fait monter un hymne de silence.

Tout ce qui demeure demeure par toi
par toi subsiste l'universel mouvement.
De tous les êtres tu es la fin ;
tu es tout être et tu n'en es aucun.
Tu n'es pas un seul être, tu n'es pas leur ensemble.
Tu as tous les noms et comment te nommerai-je
toi le seul qu'on ne peut nommer ?
Quel esprit céleste pourra pénétrer les nuées
qui couvrent le ciel même ?

Prends pitié.
O toi l'au-delà de tout
n'est-ce pas tout ce qu'on peut chanter de toi ?

(Hymne de la Liturgie des Heures
Attribué à Saint Grégoire de Nazianze )


Accueil | Plan du site | Liens | Glossaire | Contacts