Accueil
>>Viens à la source >> Découvrir et méditer les psaumes >> Chaque mois ... Méditer un psaume >> Psaume 71

 

Psaume 71(72)

 


Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu'il gouverne ton peuple avec justice,
qu'il fasse droit aux malheureux !

En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu'à la fin des lunes !
Qu'il domine de la mer à la mer,
et du Fleuve jusqu'au bout de la terre !

Les rois de Tarsis et des îles apporteront des présents,
les rois de Saba et de Seba feront leur offrande.
Tous les rois se prosterneront devant lui,
tous les pays le serviront.

Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
Il aura souci du faible et du pauvre,
dont il sauve la vie.

 

La liturgie de la fête de l'Épiphanie nous donne à entendre ce psaume
au cours de la messe.
Aucun psaume en effet ne convient mieux que celui-ci pour commémorer
l'hommage que les mages vinrent rendre au Roi des Juifs dont ils avaient vu l'étoile.


Nous nous trouvons naturellement en présence d'éléments qui appartiennent au style des poésies de cour, avec ce qui leur est propre. Mais ces paroles acquièrent désormais leur vérité dans l'action du roi parfait, attendu et espéré, le Messie.

Ce psaume se présente comme une prière pour le nouveau roi, prononcée sans doute au début de la cérémonie d'intronisation. Cette prière, bien qu'adressée directement à Dieu, constitue en même temps un souhait de joyeux avènement
adressé au nouveau souverain.
En même temps, ce psaume se présente comme une prophétie comme Isaïe l'annonce : « Tous les gens de Saba viendront, apportant l'or et l'encens ».
Mais, malgré la coïncidence de certaines affirmations avec les faits rapportés en Matthieu 2, 1-12, c'est moins dans cet accord de l'épisode que le psaume est prophétique que par son objet même, l'annonce du royaume messianique, dont les mages salueront l'avènement.

Aujourd'hui, le peuple juif chante ce psaume dans l'attente du roi-Messie ; nous, chrétiens, l'appliquons à Jésus-Christ et il nous semble que les mages venus d'Orient ont commencé à réaliser la promesse :

« Les rois de Tarsis et des îles apporteront des présents,
les rois de Saba et de Seba feront leur offrande.
Tous les rois se prosterneront devant lui,
tous les pays le serviront. »

Dans le Christ s'est accomplie cette prophétie. Par le baptême, nous avons reçu, comme le dit l'Apôtre Paul, la révélation du mystère du Christ :
tous les hommes sont associés à l'héritage du salut accompli en la personne du Christ. En cela, le règne messianique est réalisé mais il reste à l'instaurer pleinement ;
cela n'aura lieu qu'à la fin des temps.

C'est pourquoi, aujourd'hui encore,
ce psaume est à réciter comme une prière, car il exprime l'attente.
Une attente qui n'est pas une évasion du présent, mais une volonté de faire germer la paix, dans le Christ, notre paix, Prince de la paix.

Jésus, Prince de la Paix !

 


Accueil | Plan du site | Liens | Glossaire | Contacts